La grotte

Plan de la grotte

Etymologiquement ce nom signifie "la grotte sombre". "Baume" provient en effet du mot latin "balma" qui désigne un abri sous roche, une caverne, une grotte.

Neuf cavités plus ou moins importantes ont été inventoriées sur le site de "Baume Obscure". Trois d’entre elles communiquent : la grotte du Cyprès, la grotte de la Loube et la grotte Services.

Elles forment un réseau souterrain d’une longueur totale de 1200 mètres pour une profondeur maximale de 80 mètres.

Une partie, sur un développement d’environ 700 mètres, a été aménagée avec des escaliers et des passerelles pour permettre la visite des galeries et des salles les plus intéressantes.

De la découverte à l’aménagement

C’est dans la grotte du Cyprès, le 6 avril 1958 et à 22 mètres de l’entrée, que les spéléologues du Club Martel (Club Alpin de Nice) élargissent un passage. Celui-ci va leur permettre d’accéder aux grandes galeries et à la rivière situées une cinquantaine de mètres plus bas ( voir compte rendu des premières explorations). La découverte de cet accès relativement aisé provoqua une fréquentation excessive de la grotte dans les années qui suivirent. Les dégradations en découlant - nombreuses concrétions cassées par bêtise ou par simple maladresse - incitèrent le spéléologue Henri Chabert à acheter la cavité en 1982 dans le but de la fermer puis de l’aménager. Cette initiative eut pour conséquence de stopper la dégradation du site. Elle a sauvé Baume Obscure de la perte irrémédiable de la plus grande partie de ses cristallisations. Ces dernières peuvent être aujourd’hui admirées par tous.

L'aménagement

Henri Chabert, Denis Allemand, Jean-Marie Chabert et Pierre Crozatier sont les spéléologues qui décidèrent d’aménager la grotte en 1982 . Pour y parvenir il avait fallu d’abord atteindre les salles hautes de la grotte du Cyprès en passant par la grotte de la Loube . Entre les deux : une galerie de 40 mètres entièrement colmatée par l’argile. Après la longue et pénible désobstruction de celle-ci les travaux d’aménagement proprement dits purent commencer.

Dix années de travail et 10000 heures d’efforts soutenus furent nécessaires pour permettre des visite faciles et sécurisées. Au cours de cette période la grotte fut progressivement ouverte au public. Les visites se déroulèrent pendant deux ans sous la forme d’un aller-retour (entrées et sorties par la grotte de la Loube).

Grâce à des travaux effectués dans la grotte du Cyprès le parcours fut ensuite considérablement amélioré. En entrant par une cavité pour sortir par une autre ils ont permis aux visiteurs de ne plus avoir à revenir sur leurs pas et à subir les désagréments de croisements difficiles dans les parties étroites de la galerie. En 1996, avec le nouveau propriétaire, cette traversée souterraine fut agrémentée d’un spectacle audiovisuel faisant appel à une technologie futuriste de l’animation par le son, l’image et la lumière (voir texte consacré au "Souterroscope")

La grotte aujourd'hui

Baume Obscure constitue à présent un site incomparable ouvert à tous pour découvrir les multiples facettes d’un karst méditerranéen (karst méridional des Préalpes de Grasse), en surface comme en sous-sol : sa géologie, sa minéralogie et son hydrologie particulières, sa faune et sa flore, son patrimoine culturel et historique.

En surface : à une altitude moyenne comprise entre 600 m et 700 m les chênes verts et les chênes pubescents, associés à quelques pins d’Alep ou pins sylvestres, recouvrent les vallons, plateaux et pentes calcaires des vastes espaces entourant le site de Baume Obscure. A eux se joignent les landes à genêts cendrés et à buis, les lavandes et les pelouses à thym et à romarin qui se nichent au creux des fentes des lapiaz, les garrigues quelquefois difficilement pénétrables que l’on trouve plus particulièrement en surplomb des gorges de la Haute Siagne.

Les vestiges du passé sont en outre très présents dans les environs: vieux murs et restanques, cabanes de bergers (bories), sites troglodytiques, dolmens et tumulus, chapelles, vieux ponts et vieux moulins.

En sous-sol : la grotte offre un aperçu complet des phénomènes hydrologiques et des beautés minérales qui se cachent sous le plateau calcaire de Saint-Vallier de Thiey.

Le concrétionnement

Le concrétionnement y est abondant et quelques formations y sont exceptionnelles : grandes fistuleuses dont certaines atteignent et dépassent le mètre, buissons d’aragonite, concrétions excentriques de calcite pure (transparentes comme de la glace) aux formes surprenantes. Les concrétions plus classiques telles que draperies, colonnes, stalagmites et stalactites, coulées de calcite forment quant à elles un ensemble particulièrement esthétique, plus particulièrement dans les trois plus belles salles de la cavité : la salle du Balcon, la salle des Gours, la salle du Dôme (dénommée aussi salle des Orgues)

Les fossiles

Les fossiles, notamment des rostres de bélemnites (ancêtres de la seiche), rappellent ici les origines marines et lacustres de la pierre calcaire dans laquelle se sont formées les grottes il y a plusieurs millions d’années (ère secondaire : jurassique)

Deux nouveaux groupes de mollusques prirent leur essor dans les mers peu profondes du Jurassique: l'ammonite et le bélemnite. Il s’agissait de deux sortes de céphalopodes, apparentés de très loin aux actuels nautiles, pieuvres et seiches.

Ces deux espèces disparurent en même temps que les dinosaures à la fin du Crétacé. Pourtant très abondants ils ne purent apparemment s’adapter au changement de température et de salinité des eaux.

Les bélemnites possédaient une partie dure interne en calcite. Cette partie dure présentait une forme rappelant une balle de fusil dont on ne voit en général aujourd’hui que l’extrémité extérieure : le rostre.

Les eaux

Les eaux qui circulent dans la grotte Les eaux forment un ensemble complexe d’écoulements avec des provenances et des destinations multiples. Trois confluences et une diffluence ont été visuellement constatées par les spéléologues.

Par temps pluvieux les débits peuvent atteindre plusieurs litres par seconde mais il est rare que la cavité soit affectée par des crues empêchant toutes visites.

Baume Obscure n’est effectivement pas un réseau dit «actif». C’est un réseau "fossile" qui a été abandonné par les eaux qui l’ont creusé puis qui a été entièrement colmaté par de l’argile avant d’être partiellement vidé par des circulations aquatiques temporaires n’utilisant pas nécessairement les anciennes galeries.

Les eaux de la cavité forment un des nombreux affluents de la rivière de la Foux de Saint Cézaire sur Siagne : Depuis quelques années, suite à de nombreuses découvertes spéléologiques (plus de 20 km de réseaux explorés et topographiés !) on sait que les eaux de Baume Obscure vont rejoindre en aval les vastes galeries où coule la rivière principale . Celle-ci collecte en effet la plus grande partie des eaux provenant du plateau de Saint Vallier de Thiey et qui sort à la Foux de Saint Cézaire, dans les gorges de la Siagne.

La preuve de cette relation fut apportée en mars 1967 grâce à une coloration des eaux effectuée avec 15 kg de fluorescéine ( opération réalisée par le Club Martel de Nice). Le colorant est ressorti 6 jours plus tard à la Foux de Saint Cézaire, soit 300 mètres plus bas et 5000 mètres plus loin (en ligne droite mais beaucoup plus en réalité compte tenu d’un parcours souterrain sinueux !). La vitesse maximale de l’écoulement a ainsi été évaluée à 30 mètres/h.

Un superbe outil d’éducation à l’environnement souterrain

Aujourd’hui, dans le cadre d’actions d’éducation à l’environnement menées en collaboration avec des clubs de spéléologie locaux ( Spéléo Club Garagahl – AGEFIISA - Ecole départementale de Spéléologie), la grotte constitue un site d’observation privilégié où le cycle de l’eau peut être montré et expliqué dans sa phase souterraine.

En complément sont présentés des films et des photographies. Des visites plus sportives sont également organisées à l’autre extrémité de cet immense complexe hydrologique, c’est à dire dans les gorges de la Siagne (Foux de Saint Cézaire et Grotte de Pâques)

Suivez-nous !

Actualités du mois

TOURNAGE D'UN FILM DE FICTIONTOURNAGE D\'UN FILM DE FICTION

Tournage à Baume obscure : Mélanie la Blanche Baume Obscure accueille l&rs...

Nos coordonnées

2600 chemin Sainte Anne
06460 ST VALLIER DE THIEY


Coordonnées GPS : 43° 41' 36" N / 6° 48' 49" E
Altitude : 650 mètres

04 93 42 61 63

06 80 90 70 59

Démarche qualité tourisme

Qualtié tourisme

Qualité Tourisme est la seule marque d'État attribuée aux professionnels du tourisme pour la qualité de leur accueil et de leurs prestations.



Notre structure s'est engagée a améliorer de façon continue ses prestations pour toujours mieux satisfaire ses visiteurs.

En 2014 nous avons ainsi obtenu le label Qualité Tourisme , ce qui nous engage a rester a l'écoute de nos clients grâce a l'analyse systématique des enquetes de satisfaction et des réclamations. Nos prestations sont en outre régulierement soumises a un contrôle inopiné et indépendant

Apres votre passage a Baume Obscure, afin de nous aider a nous améliorer, nous vous invitons a répondre au questionnaire de satisfaction disponible en fin de visite. Vous pourrez alors insérer ce document dans l'urne prévue a cet effet.

A défaut de l'avoir fait sur place vous aurez la possibilité de vous connecter sur le systeme d'enquete de satisfaction en cliquant sur le bouton suivant :

Pour en savoir plus sur la marque d'Etat Qualité Tourisme :

Acces infos sur la marque
BAUME OBSCURE